Paul GrossComment

De Singapour à Auckland.

Paul GrossComment

La pause détente et urbaine est finie, nous voilà de nouveau à l’aéroport international Changi. Il est 19h50 en ce dimanche 4 octobre 2015 et nous patientons devant la porte d’embarquement C15, prêts à prendre place à l’intérieur de notre 3ème avion depuis Paris. Le vol Qantas QF36 à destination de Melbourne décolle dans 10 minutes. A peine nous sommes nous installés, et les démonstrations de sécurité toujours pas entamées, que nos doigts tapotent sur les écrans tactiles en quête de distraction oculaire.  Pour Elle, Shameless et Sex & the City, pour Lui, Interstellar et Birdman. L’aéroport de Melbourne pointe maintenant le bout de ses pistes et notre Airbus entame sa phase de descente pour l’ultime escale de ce périple.

Une dernière escale donc, mais une escale de 6 heures tout de même. Alors qu’il est autour de 7 heures du matin lorsque nous posons les pieds dans l’aéroport, nous n’en repartirons que vers 13, alors qu’il y a au moins 5 vols pour Auckland avant le notre, dont certains opérés par Qantas en plus. Du coup, pour nous occuper durant tout ce temps, Melbourne nous offre un accès Wifi illimité bienvenu pour nous tenir éveillés durant le tour de garde de l’un, lors de la sieste de l’autre ! A noter que grâce au décalage horaire, cette escale aura été l’occasion de mater le PSG – OM traditionnel, pour ce qui sera surement le dernier match foot de l’année. L’heure du décollage arrive finalement, avec un peu de retard tout de même, et nous prenons une nouvelle et dernière fois, place dans un avion pour cette année 2015. Nous passerons ce dernier vol à, plus ou moins, dormir*. Notons, pour nos prochains choix de compagnie aérienne, que les plateaux repas de Qantas sont nettement moins bons et fournis que ceux d’Emirates !

Auckland ! Enfin ! 19 heures, heure locale ! Nous y sommes ! Les formalités d’arrivée se sont passées du mieux du monde. A l’immigration, l’officiel était des plus souriants et s’intéressait à nos projets en Nouvelle-Zélande, fait assez extraordinaire pour être souligné. Nous aurions presque pris l’apéro avec lui. Les vérifications sanitaires se sont déroulées sans encombre, d’ailleurs, si Décathlon pouvait fournir un mode d’emploi pour que les mecs sachent replier nos tentes, ça serait parfait ! Nous prendrons ensuite la navette pour le centre ville d’Auckland afin de rejoindre nos nouveaux hôtes, Noémie et Ange, qui vivent dans un très mignon pavillon du coté de Mission Bay. Le temps est un peu frais pour cette première soirée à Auckland, mais la Nouvelle-Zélande sort fraichement de l’hiver et puis nous voyons la mer depuis le salon ! Tout va bien donc !**

Allez bisous.

Notes de Pauline :  
* ou pas du tout dormir car le 4ème avion a eu raison de moi et je n’ai fait que le subir, sans dormir ou manger.
** et nous avons des couvertures chauffantes !!