Escapade à Rotorua.

 

Nous partons en week-end pendant nos vacances, ce n’est pas banal et c’est un super concept !

Cette fois nous descendons à 3h de route au Sud d’Auckland, dans la région géothermique de Rotorua. Un van qui nous plait bien s’y trouve, nous en profitons donc pour faire du tourisme !

Avant de partir, nous avons un rendez-vous express avec Bruce, propriétaire d’une ferme d’Alpagas dans la région d’Auckland. Il a besoin de main d’œuvre pour la tonte ! C’est décidé, nous commencerons notre premier Woofing (il s'agit de travailler dans des fermes en échange du gîte et du couvert) quelques jours !

Arrivés à Rotorua, nous avons rendez-vous avec Claire et Aurélie, les premiers contacts par textos ont été très agréables, et c’est sans surprise que nous découvrons deux chouettes nanas, sympathiques et souriantes. Le van est canon, blanc et bleu, avec une cuisine à l’intérieur, un vrai matelas, beaucoup de placards, et même une penderie ! Non, mais une penderie dans un van ! Ah, et aussi, sous le lit, un radiateur électrique !!!! Ouiiii !!! On discute un moment avec elles, on essaye la bête, Paul parle mécanique, radiateur et huile de moteur pendant que je parle draps housse en polaire et bouillottes (détails importants). Et c’est tout naturellement que l’on enchaine par un petit, « comment vous voulez qu’on vous paye ? », hop, affaire réglée, c’est donc officiel, nous avons un VAN !!!!! Les filles finissent leur road trip dans quelques semaines, donc nous récupérerons le bolide le 29 octobre. En attendant, nous allons faire nos touristes, et nous les retrouverons ce soir au camping.

Direction le Blue Lake ! Nous avons vu à l’office du tourisme qu’il y avait une petite rando qui en faisait le tour. C’était sans compter sur nos nombreux arrêts photos !

 
© Detours Magazine - Rotorua
 
 
 
© Detours Magazine - Rotorua - Wai o Tapu
 
Détours - Rotorua

Nous arrivons vers 17h, au milieu du lac, un gros Maoris en position d’empereur Romain est en train de bronzer, l’image est formidable ! Trêve d’anecdote, le lac est beau, mais nous n’avons pas le courage d’entamer la ballade à cette heure, nous continuons en voiture vers le lac Tarawera où nous enregistrons un petit mot pour l’anniversaire de ma vieille tante ! Là encore c’est magnifique, les collines pleines de forêts entourent le lac, des cygnes noires se laissent aller au gré du courant, c’est calme et apaisant.

Nous passons la fin de la journée à la recherche d’un ponton autour du lac Rotorua, sans succès, nous nous dirigeons vers les chutes d’eau Okere pour rejoindre nos deux bretonnes. La nuit commence à tomber, après 25 minutes de routes nous arrivons sur une place en bitume, l’application CamperMate (très utile en Nouvelle-Zélande pour trouver des campings à proximité, lire les descriptions et avis et surtout connaître les tarifs) nous indique que c’est un endroit réservé aux vans. Quelques heures plus tôt, nous avons croisé notre futur van, les filles nous faisant de grands signes... Elles n’étaient pas simplement contentes de nous croiser, elles nous indiquaient un changement de camping… ! Nous faisons donc demi tour pour les rejoindre au lac Okareka, nous plantons la tente de nuit dans ce qui a l’air d’être un charmant paysage.

Le lendemain nous partons encore un peu plus au Sud pour aller sur le site géothermique de Wai-o-Tapu. La horde de touristes se presse, car chaque jour, un geyser naturel est activé artificiellement pour se déclencher à 10h15. Pas de geysers pour nous, on en a vu de magnifiques en Islande, et des vrais qui n’ont pas besoin de savons pour jaillir, nous snobons le geyser ! Quelle bonne idée nous avons eu là, il n’y avait personne, nous avons pu profiter de la Champagne pool et prendre le temps de faire des photos sans un clampin.

Le site était joli, avec de nombreuses couleurs, les bonnes odeurs de souffre, elles, ne nous avaient pas manquées. Et même si nous avons passé un bon moment, ce n’est pas aussi impressionnant que des sites comme Krafla ou Namajfall en Islande.

Détours - Rotorua
 
Détours - Rotorua
 
© Detours Magazine - Rotorua
 
 

Pour l’après midi, nous avons monté la Rainbow Mountain, arrivé au sommet après une bonne heure de marche, le garde forestier nous a invité dans sa hutte sur pilotis et a pris le temps de nous expliquer tous les reliefs alentours. C’était très intéressant et agréable de pouvoir observer la superbe vue à l’abri du vent.

Le soir venu, au camping, nous avons rencontré Myriam et Mickael, deux Suisse-allemands faisant un tour du monde et passant quelques mois en Nouvelle-Zélande. Nous avons passé une très bonne soirée, avons appris de nouvelles règles au jeu de tock ! C’est quand même un joli hasard, les premières personnes que nous rencontrons en camping nous proposent de faire un jeu, et il faut que ça soit les petits chevaux canadiens, l’un des seuls jeux que l’on a apporté de France.

Nous ne trainons pas à nous coucher car Dimanche, réveil à 6h30 pour aller voir le match de Rugby France-Nouvelle Zélande dans un pub Irlandais du centre ville. Comme pour nous aider à sortir de nos duvets bien chaud, le levé de soleil était vraiment somptueux, nous avons pu admirer la brume dans les collines en bord de lac laissant place aux quelques rayons de soleil hésitants.

 
© Detours Magazine - Rotorua
© Detours Magazine - Rotorua
© Detours Magazine - Rotorua
 
 
© Detours Magazine - Rotorua
 

Nous arrivons au pub à 7h, pour un début de match à 7h30, et c’est blindé. Des supporters des All Blacks dans tous les coins, des tables réservées partout, ça sent déjà le houblon et la transpiration ! On pourrait croire que la soirée commence si une odeur de chocolat chaud ne venait pas vous titiller les narines. On retrouve les Suisse de la veille, et on s’installe à une table avec Claire et Aurélie. Le match est pénible à regarder, au fur et à mesure du match, les kiwis sont de plus en plus à l’aise pour nous chambrer ! L’ambiance est bon enfant, ça rigole dans tous les sens, nous finissons tous par applaudir, et le patron nous donne une bonne tape dans le dos en partant.

C’est sur un air de défaite que nous prenons la route, les flash info toutes les demi heures sont là pour nous rappeler que les « All black ont mis une branlée aux Français ». Mais, malgré la défaite, nous, nous avons acheté un van, et trouvé du boulot !
Il va falloir patienter jusqu’au week-end prochain pour que l'on puisse faire les présentations comme il se doit, et vous montrer de jolies photos.

Bisous Bisous !


Passionnée de voyage et de photographie, curieuse et touche à tout.