Little Bay.
detours magazine. Little Bay.

Seul nom sur la carte de ce côté de la péninsule de Coromandel, légèrement excentrée de la route principale, on peut lui passer devant sans la voir.

Au fil des virages, nous arrivons sur un petit parking face à la mer. La vue d’ici ne nous laisse pas présager de la beauté de cette baie qui porte si bien son nom. Elle est petite et grandiose à la fois, sable fin ni blanc ni le jaune mais les deux à la fois, petites maisons de plages dissimulées dans la végétation flamboyante, nous sommes dans une carte postale.

Après un diner improvisé chez des kiwis rencontrés sur la plage, nous nous endormons bercés par les vagues et le vent.

Au petit matin, lorsque les oiseaux commencent à discuter, j’émerge à moitié, d’un œil je vois qu’il fait déjà beau. Après m’être discrètement extirpée du lit, je suis seule sur la plage, des joggeurs sont passés avant moi et ont laissés leurs traces. Le soleil me réchauffe le dos, le vent m’aide à me réveiller doucement.

Il est 7h, et je fais de la balançoire sous un arbre, sur la plage, face à la mer.

La vie est belle au bout du monde.

 

 

Passionnée de voyage et de photographie, curieuse et touche à tout.