Road Trip en Tasmanie.

La première partie est disponible par ici.

© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Carte, itinéraire
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Low Head
 
 

ROUTE VERS LE NORD, LOW HEAD :: 1 jour

Sur la route, nous réalisons que le mauvais temps des derniers jours est en fait une tempête qui a balayé le Nord, particulièrement le Nord Ouest. Certaines routes sont fermées, il y a quelques accidents, des arbres par terre, des débris partout et des inondations. Nous avions conscience que le vent été fort et les précipitations importantes, mais nous pensions que c’était normal pour la région et la saison. Il ne faut pas oublié que nous sommes en plein hiver dans une région montagneuse connue pour son climat pluvieux. Alors quand on a repris la route et qu’on a vu le bazar autour de nous c’était comme le lendemain de Noël, après la tempête de 1998, ça semblait un peu irréel. Surtout que la pluie et le vent étaient encore en pleine forme.

Nous avons donc pris notre temps pour faire la route, au gré des tours et des détours des routes barrées et autres encombrements.

Low Head, à quelques kilomètres au Nord de George Town est un joli phare, qui domine l’estuaire. La vue est magnifique partout où notre regard se pose. Nous sommes les seuls à oser sortir de notre voiture. Quelques touristes et autres curieux viennent voir la vue et l’ampleur des vagues mais ne s’aventurent pas dehors. Ça souffle sec, je n’ai jamais vu d’aussi grosses vagues, avec d’aussi gros creux ! Le vent est parfois effrayant, surtout à proximité du phare où rien ne vient casser ou modérer son souffle.

 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Low Head
 

MOUNT WILLIAM NATIONAL PARK :: 1 jour

Les nuits sont agitées dans le monospace avec le vent et la grêle ! Mais au réveil, le lever de soleil à Bridport est sublime, la mer a retrouvé son calme, les nuages sont effilés et la vue dégagée, le beau temps est de retour !

Nous nous rendons au Mount William National Park sur la côte Est. Petit détour par Ansons Bay, village balnéaire plus que calme en hiver, avant d’aller se promener à Eddystone Point, avec son phare en pierre et ses petites maisons victoriennes. Les plages environnantes sont toutes aussi belles que la vue du haut des falaises. Le soleil est éclatant, créant des reflets blancs éblouissants sur l’eau, et ce ciel bleu qui nous avait manqué ! Nous retrouvons des roches orangées toujours aussi somptueuses. Sur la plage, le sable pâle ressemble à du sel, le vent le fait décoller et virevolter.

© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Mt William National Park
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Mt William National Park
 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Mt William National Park
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie
 
 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie
 

MARIA ISLAND :: 1 jour

Maria Island, est une île classée parc national. Sur place, pas de voiture, pas de magasin, seulement des vélos et des sentiers. Maria Island est chargée d’histoire, ça a été un pénitencier, mais également une usine de ciment. Aujourd’hui la totalité de l’île est protégée et l’état qui s’occupe de rénover les vieilles bâtisses qui ont souffert des éléments et du temps, ainsi que de conserver l’histoire des lieux et protéger la faune et la flore.

Pour se rendre sur place, un ferry fait la navette deux fois par jour depuis Triabunna, et gratuitement en hiver ! C’est un endroit très fréquenté des familles Australiennes, le ferry était plein, vélos sur le toit, glacières dans les soutes, ils viennent camper pour la semaine ou le week-end, quel bon programme ! L’ancien pénitencier sert aujourd’hui d’auberge, ou plutôt de refuge, des dortoirs, une salle commune, et des tables de ping pong ! Il y a aussi quelques campings plus au sud de l’île, pour les plus téméraires. 

Painted Cliffs est le lieu le plus touristique et convoité de l’île. Comme son nom l’indique, il s’agit de falaises aux couleurs de feu et aux formes dansantes. Pour les apprécier, il est préférable de s’y rendre à marrée basse. Nous avons eu la chance d’être seuls pour profiter de cet endroit incroyable, et comme souvent en Tasmanie, tellement calme et apaisant. Rester assis à écouter les vagues et ne rien faire d’autre.

 

 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Painted Cliffs, Maria Island

Au fil de la marche, on croise des bâtiments partiellement détruits ou en rénovations, nos yeux de photographes pétillent alors. Les briques rouges se marient tellement bien avec la végétation.

L’île est également un sanctuaire d’animaux sauvages dont certains sont natifs de l’île, comme une espèce de wombat. Ils sont tellement adorables, j’ai envie de les attraper et de leur faire des gros câlins ! Mais je m’abstiens, comme Paul se retient, un peu, de courir après les oies grises au bec jaune fluo.

On poursuit ensuite vers les Fossils Cliff, là encore c’est vert, truffés de wombats et de perroquets noir. Les falaises sont impressionnantes ! C’est comme si on arrivait au bout du monde.

À la fin de la boucle on aperçoit de nouveau les bâtisses de Darlington, et, fondus dans le paysage, des dizaines et des dizaines de kangourous broutent et se prélassent ! Un spectacle formidable pour finir cette belle journée.

 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island
 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island
 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island
 
 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island
 
 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Maria Island

PORT ARTHUR :: 1 jour

C’est peut-être parce que nous avons vu tant de beautés avant, que nous étions fatigués par la route des dernières semaines, mais nous avons été un peu déçus par cette partie de l’île. Surtout que nous n’avions malheureusement pas assez de temps pour entamer les longues marches qui mènent aux Cape Raoul ou Cape Pillar, là encore, ça sera pour une prochaine fois. Le tour de la péninsule est tout de même une belle route à parcourir, de nombreuses plages la bordent, offrant des coins de pique-nique parfaits. Il est également possible de faire des virées en bateaux pour admirer ses côtes accidentées depuis la mer. 

HOBART :: 2 jours

Nous ne nous attendions pas à grand chose en arrivant à Hobart, et nous avons été agréablement surpris. C’est une ville vivante, où il se passe pleins de choses. Chaque Samedi, sur la place Salamanca le marché des artisans proposent de nombreux stands d’art et de création, d’ailleurs, nombreuses sont les galeries d’art installées dans cette partie de la ville. Nous avons passé une partie de l’après-midi au Tasmanian Museum & Art Gallery où les expositions permanentes se mêlent aux expos temporaires ainsi qu'à l’histoire de la colonisation de la Tasmanie, de quoi apprendre pleins de choses. J’ai particulièrement aimé la salle dédiée à l’Antarctique !


Le lendemain, nous avons savouré un petit déjeuner proche de la perfection chez Pollen Tea Room. Une salle étroite, avec seulement trois tables, une terrasse toute aussi petite, et une cheminée. Il n’en faut pas plus pour se sentir comme à la maison, les serveuses étaient toutes plus souriantes les unes que les autres, la musique jouait gentiment pour mettre un peu de baume au cœur, et les rayons de soleil rentraient par la fenêtre pour nous réchauffer un peu plus. Les jus de fruits maison étaient originaux et délicieux, de même pour nos assiettes d’œufs et leurs toasts à l’huile d’olive, un régal. Nous sommes sortis de là réchauffés, le sourire aux lèvres et le ventre rond.

Nous nous sommes également rendu au MONA - Museum of Old and New Art (entrée 25AUD$ par personne), que l’on nous avait vivement recommandé. Bon, là je fais une parenthèse, nous ne sommes pas de grands amateurs d’art contemporain, pourtant sensibles à beaucoup de formes d’art ; la photographie, évidemment, certains courants de peinture, la musique, le théâtre, et parfois la danse, mais l’art contemporain, aussi vaste que peut être ce terme, est parfois difficile à comprendre pour nous. Nous avons donc erré dans le musée sans, par moments, vraiment savoir ce que l’on faisait là. Entre les vagins sculptés (plusieurs dizaines !!), les stroboscopes accompagnés de bruits sourds et le bar à liqueur au sous-sol, c’était assez conceptuel comme expérience.

© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Hobart
 

Retour à la nature, l’un des immanquables à Hobart, c’est le Mont Wellington. Pour s’y rendre depuis le centre ville, 30 minutes de voiture suffisent. Là-haut, la vue est à couper le souffle ! Par contre le vent et le froid peuvent vous glacer le sang ! Là encore ça souffle fort et il y fait bien frais, il y avait même quelques restes de neige. Mais quelle vue ! Vous dominez toute la ville, et les montagnes alentours, on voit même Maria Island !

La Tasmanie est une très belle destination pour les amoureux de la nature. La nature sous toutes ses formes et dans toute sa splendeur. Pour être, le temps de quelques jours ou quelques semaines, hors des sentiers battus et des lieux touristiques. Parfait pour retrouver la sérénité et le calme. 

© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Hobart . Mt Wellington
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Hobart . Mt Wellington
 

Nos incontournables du voyage :

- Lake St-Clair National Park
- Le Pumphouse Point
- Cradle Mountain National Park
- Mount William National Park
- Eddystone Point
- Maria Island
- Mount Wellington

Ce que l'on aurait aimé faire / voir :

- Bruny Island
- Tasman National Park et ses randonnées vers les caps Raoul et Pillar
- L'Overland Track

 
© Détours Magazine . Tasmanie, Australie . Hobart . Mt Wellington

 

   

 

le début du voyage...

 

Passionnée de voyage et de photographie, curieuse et touche à tout.